Les 4 miracles de l’ostéopathie quand l’hiver n’en finit plus de finir

14 mars, 2016

Par Philippe Aubé, ostéopathe D.O.

En plein mois de mars, on voit enfin la lueur au bout du tunnel… Et l’ensemble des traces que la magnifique saison hivernale et la fatigue accumulée ont laissé sur notre système. Voici 4 petits miracles de l’ostéopathie à considérer avant de sortir le bikini.

1. En finir avec les sinusite, bronchite, rhinite, otite et autres mots en ite

Les microbes, on en a eu notre dose cette année! La bonne nouvelle, c’est que l’ostéopathie a prouvé son efficacité pour booster nos défenses immunitaires et sortir le corps de l’emprise des bactéries pathogènes. Il chasse les déchets du système lymphatique.

Si vous ressentez une pression dans votre visage, si vous avez l’impression d’être continuellement congestionné, vos sinus sont sûrement atteints. Votre ostéopathe pourra alors faire des petits miracles (en fournissant les mouchoirs). Les résultats sont surprenants!

2. Se sortir l’hiver du squelette

Pelleter des kilos et des kilos de neige n’est pas sans laisser des séquelles sur les muscles et les articulations : épaules, bas du dos, sciatiques… Un petit (ou un gros) réalignement s’impose souvent avant de passer aux plates-bandes.

3. Soigner son coccyx

Bien caché entre les deux fesses, le coccyx est pourtant aux premières loges lors d’une chute sur la glace noire ou d’une descente en skis-trop-bien-cirés. Prêt à tout pour vous débarrasser de votre inconfort en position assise, l’ostéopathe n’a pas peur d’aller dans ces zones sensibles. 😉

4. Retrouver ses angles morts

Une chute dans les escaliers, un accident d’auto? Bonjour les tensions au cou… et les conséquences à long terme sur le système. Redonner la possibilité de faire les angles morts et s’occuper ce qu’on appelle le whiplash cervical est l’une des spécialités de l’ostéopathe. Il est important de le consulter même si l’impact vous a semblé mineur.

Retour